Vente de chevaux
Pension de chevaux et Poulinage

Au cœur de la Manche, depuis quatre générations...

Chevaux de selle français pour cavaliers de tous niveaux

Les Actualités de l'Élevage du Haul


Page 2/9  (18 actualités)   1  2  3  4  5  6  7  8  9 
Précédente  Suivante  

La Saga de Djinno et Djinna (épisode 3)

Lundi 9h00 : je me rue sur le téléphone, pour contacter la pharmacie du coin afin de commander du Synachtène. En effet, notre vétérinaire (le Dr. Lorenzo Vezzadini) a prescrit pour Djinno et Djinna ce stimulateur pour les aider à rattraper leur retard de croissance le plus rapidement possible. Le produit sera disponible en début d'après-midi. Manque de chance, la pharmacienne me recontacte en fin de matinée. Le produit est en rupture d'approvisionnement et elle a déjà contacté toutes les pharmacies des environs, mais en vain, personne n'a ça en stock. J'appelle toutes les pharmacies de la région. Au bout d'une demie heure et au moins 30 coups de fil, je réussi à trouver une dose à 50 kms d'ici. Il me faudra 30 appels supplémentaires pour trouver la seconde dose. Mon père, très gentiment, me propose de faire le tour du département pour collecter les 2 flacons si rares. Je m'attends à devoir payer une fortune. Même pas ! 3€11 la dose !!! Comme quoi !!!

Djinna n'a plus de diarrhée. Elle tète, elle tète, elle tète. C'est à peine si elle se repose. Elle est occupée à manger et à jouer. Embêter son frère qui dort semble même être son occupation favorite entre deux tétées. Elle se redresse très vite et est moins hyperlaxe qu'avant. Elle fait toujours preuve d'une vitalité surprenante.

Djinno dort beaucoup. Il prend régulièrement son biberon mais semble avoir moins d'appétit que la veille. Dans l'après-midi, nous constatons qu'il a des petites coliques qui le font souffrir. Afin d'éviter tout risque, nous lui administrons de l'huile de paraffine par voie rectale car il semble un peu ballonné et constipé. Quelques heures plus tard, après avoir réussi à se soulager, il va beaucoup mieux et s'en va téter gaiment sa mère. Le biberon ne l'intéresse plus trop maintenant qu'il a trouvé le pis. C'est même la bataille autour des mamelles de Paluche qui rappelle gentiment ses poulains à l'ordre.

Les poulains s'arrondissent à vue d’œil. Ils ont déjà pris plus de 5 kilos chacun ! Ils viennent de moins en moins vers le biberon. C'est bon signe.
Nous nous efforçons à présent de soutenir la mère au mieux avec une alimentation de combat. 4 rations par jour et 1 dans la nuit. Elle est affamée. Nous faisons le choix de lui faire faire de nombreux petits repas pour éviter les complications digestives. Vu le mauvais temps, nous ne pouvons pas la mettre à l'herbe, ne serait-ce qu'une ou deux heures. Cela pourrait être fatal aux petits. Tant pis, on va faire avec !

Au bout de 3 jours, nous commençons à souffler un peu. La première bataille est gagnée. Nous allons pouvoir dormir un peu.
 

La Saga de Djinno et Djinna (épisode 4)

Les poulains ont maintenant 3 jours. Ils ne veulent plus du biberon. Ils ont vite compris que le lait de leur mère avait bien meilleur goût que le lait pour foal reconstitué. Du coup nous ne nous levons plus qu’une seule fois par nuit pour surveiller si tout va bien et pour donner une ration à la jument. C’est elle maintenant qu’il faut soutenir. Nous donnons tout de même une demi-pipette d’oligo éléments et de vitamines aux poulains un jour sur deux. Nous sommes très vigilants à l’ombilic des petits. C’est la première porte d’entrée à tous les microbes. Trois fois par jour nous désinfectons l’ombilic et le petit bout du cordon qu’il reste en vaporisant dessus de la Vétédine diluée.

Djinna fait preuve d’une vitalité époustouflante et elle galope déjà en faisant le tour de son box. Il faut dire qu’elle a de la place pour s’amuser dans un box « spécial poulinage » de 40 m². Elle va téter toutes les 15 minutes. Ensuite elle galope un petit coup et fait une petite sieste de 10 minutes.
Djinno lui n’a pas le même rythme. Il dort beaucoup plus que sa sœur et ne se lève que pour boire une ou deux fois par heure. Il baille beaucoup et s’étire. Djinna très joueuse vient souvent l’embêter, mais ce qu’il préfère par-dessus tout c’est dormir. On sent qu’il en a besoin.
Nos petits poulains ont un succès fou ! Les vacanciers qui sont en chambres d’hôtes chez nous sont complétements fans des deux petits et vont les voir avant même de prendre leur petit déjeuner.

Tout le monde les prend en photo, tous nos amis et voisins viennent les admirer. Cela agace parfois un peu Paluche qui sait bien nous le faire comprendre en mettant ses oreilles en arrière. Et quand elle en a vraiment marre, elle vient se placer devant l’appareil photo pour que l’on ne voie plus ses petits. C’est une sacrée jument de caractère !

Un journaliste est passé à l’élevage pour faire un article sur cette naissance exceptionnelle, Djinno et Djinna devraient être dans le journal demain matin. Nos deux poulains n’ont encore pas vu l’ombre d’un obstacle que ce sont déjà des stars ! Les parents Paluche du Haul et Tibet Tame peuvent être fiers.
D’ici à ce qu’ils deviennent de grands champions, il y a beaucoup de chemin à faire et il va falloir continuer la lutte pour la survie. Nous savons que 3 poulains jumeaux sur 4 ne vivent pas au-delà de 2 semaines….
Mais on y croit !