Vente de chevaux
Pension de chevaux et Poulinage

Au cœur de la Manche, depuis quatre générations...

Chevaux de selle français pour cavaliers de tous niveaux

Les Actualités de l'Élevage du Haul


Page 7/9  (18 actualités)   1  2  3  4  5  6  7  8  9 
Précédente  Suivante  

La Saga de Djinno et Djinna (épisode 12)

Cette nuit, j'ai fait un terrible cauchemar : tous les chevaux étaient échappés et c'est une terrible panique. Je n'arrivais pas à gérer la situation, une vraie pagaille. Je me réveille en sueur et tente de me rendormir. Sauf que ... j'entends des pas dans les gravillons. Je tends l'oreille, ne serait-ce pas des pas de cheval ? Je jette un il par la fenêtre et j'aperçois une silhouette trop connue ! Ce n'était donc pas que dans mon sommeil ! Coup dil à ma montre 4h30. Oh non !!!! Je réveille Jérôme et nous voilà tous les 2 en pyjama dans le milieu de la cour. Pourvu qu'un client n'ait pas d'insomnie et jette un coup dil par la fenêtre. Il nous prendrait pour des fous (ce que nous sommes sûrement. La preuve, nous élevons des chevaux !).
Le clair de lune et le jour naissant nous éclairent suffisamment pour que je reconnaisse les fugueurs. Pour mal faire, c'est un lot avec principalement de jeunes chevaux. Normalement, ils sont 9. On n'est pas couchés !!! Tout le monde a l'air calme. J'en trouve 5, devant la barrière du box de Paluche et sa petite famille, en grande conversation amicale. Ils ont probablement entendu la nouvelle de la naissance par la radio et ont décidé de venir transmettre leurs félicitations à la mère et admirer les petits. Les 4 autres sont plongés le museau dans le sac d'aliment lacté des poulains. Quel beau chantier !!! Finalement, tout le monde accepte gentiment de rentrer dans un petit paddock et tout rentre dans l'ordre tranquillement. Heureusement, ce genre de péripétie nous arrive très rarement, mais nous avons beau faire, nous ne sommes pas à l'abri de ce genre d'escapade.

Nous sommes toujours aussi inquiets pour Djinno. Son postérieur le fait souffrir de plus en plus. Mais qu'est-ce qu'il peut bien avoir ??? Notre vétérinaire, qui ne s'avoue jamais battu, souhaite repasser dans la soirée. Cette douleur qui s'amplifie n'est pas normale. J'ai de nouveau la boule au ventre. Nous faisons toujours tout pour soigner au mieux nos animaux (quelque soit l'espèce), mais notre limite est leur douleur (lorsqu'il est avéré qu'il est trop lourd de la rendre supportable). J'ai toujours eu du mal à comprendre les personnes qui s'acharnent à garder un animal en souffrance. Je comprends leur choix et leurs raisons, mais, personnellement, je ne peux m'y résoudre.
Nous attendons le vétérinaire avec impatience....
 

La Saga de Djinno et Djinna (épisode 13)

Ça y est ! les poulains ont deux semaines. Un nouveau cap vient d'être passé
Nous avons envie de dire que Djinna est sauvée tant elle déborde d'énérgie et semble en pleine forme. Elle est aussi grande que son frère aujourd'hui et pèse largement autant. Elle commence à grignoter un peu d'aliment floconné lacté et a très vite compris comment fonctionnait la mangeoire à poulains. Elle serait presque un peu trop ronde. Il ne faudrait pas qu'elle devienne trop lourde afin de ne pas trop forcer sur ses articulations qui risqueraient de se déformer. Nous surveillons ça de près, sans être inquiets plus que ça.
Notre petit père Djinno en revanche nous donne plus de soucis. Il a toujours mal à son postérieur droit, même si cela va mieux. Le vétérinaire lui a administré un antidouleur qui a bien fonctionné. Djinno se lève avec un peu de difficulté mais il se lève quand même et boit régulièrement. Il pose sa patte mais on la sent douloureuse. Il n'y a pas dépanchement de synovie et le vétérinaire ne pense pas que cela soit arthritique. Jérôme pense que le poulain a pris un coup par sa mère et qu'il a un hématome qui lui fait mal mais qui va se résorber petit à petit. Paluche la jument ne supporte pas que ses petits viennent boire quand elle mange et elle sait leur faire comprendre. Ce n'est pas une tendre. Nous avons fait un prélèvement de liquide dans l'articulation douloureuse de Djinno. Nous n'avons pas encore les résultats et nous espérons vivement une amélioration dans les prochains jours. Djinno a tout de même grossi, mais il ne prend pas beaucoup d'état. On ne peut vraiment pas dire que c'est gagné pour lui et nous restons inquiets.
La bonne nouvelle est que son problème à l'ombilic a l'air de se résoudre. Nous cautérisons au nitrate d'argent chaque jour et cela semble efficace. Il ne fait presque plus pipi par le nombril, c'est bon signe. Djinno reçoit toujours autant de courrier du monde entier avec plein de tendresse et d'encouragement. Il s'excuse, il ne pourra pas répondre à tout le monde. Pas facile de tenir un stylo quand on a des sabots !

Les 15 jours les plus difficiles sont donc passés. Mais il ne faut rien lâcher, les poulains ont presque utilisé tous les anticorps que leur mère leur a donné dans le colostrum. Ils ne commenceront à produire leur propres anticorps que dans les prochaines semaines. La troisième semaine de vie des poulains est donc une période un peu critique où la défense immunitaire est très faible. Quand il auront 1 mois, nous boiront le champagne, pas avant.