Vente de chevaux
Pension de chevaux et Poulinage

Au cœur de la Manche, depuis quatre générations...

Chevaux de selle français pour cavaliers de tous niveaux

Les Actualités de l'Élevage du Haul


Page 8/9  (18 actualités)   1  2  3  4  5  6  7  8  9 
Précédente  Suivante  

La Saga de Djinno et Djinna (épisode 14)

Ça y est, je viens de recevoir le coup de fil tant attendu. Celui de Lorenzo, le vétérinaire, pour nous donner le résultat du prélèvement qu'il a fait dans l'articulation de Djinno. A sa voix, je sais qu'il n'y a rien de grave. Et c'est même une excellente nouvelle : ce n'est pas du liquide articulaire mais uniquement du sang. Il confirme donc le diagnostic de Jérôme : probablement un choc provoqué par Paluche lors d'un de ses rappels à l'ordre. Espérons que ce ne soit que ça ! Quoiqu'il en soit, même s'il a encore quelques douleurs, cela ne l'empêche pas de se lever et d'aller boire. D'ailleurs, nous trouvons qu'il continue à grossir. Ce n'est pas spectaculaire mais tout de même, il fait un peu de viande !
Un nutritionniste de chez Destrier a gentiment vérifié la ration que nous donnons à Paluche pour s'assurer que de ce côté là tout va bien. Ses conclusions sont bonnes et d'après ses calculs, elle ne manque de rien pour produire du lait en quantité et en qualité. De fait, sa lactation est excellente et nous voyons régulièrement du lait couler de ses mamelles, les jumeaux n'arrivant pas à tout boire. Nous avons de la chance qu'elle soit aussi bonne poulinière.
Nous continuons d'y croire pour Djinno. Nous espérons qu'il arrive à surmonter ses petits problèmes (ombilic qui doit finir de se reboucher, et l'articulation qui doit se remettre) et qu'un nouveau pépin ne lui tombe pas dessus.
 

La Saga de Djinno et Djinna (épisode 15)

Pfff... qu'est-ce que ça mange un cheval !!! On ne s'en rend pas compte quand ils broutent librement au pré, mais quand il s'agit de couper l'herbe que Paluche mange dans une journée, ça en fait du volume et des coups de débroussailleuse. Je suis devenue experte (enfin presque !!!). Comme Paluche et ses petits reçoivent pas mal de visites de nos amis, j'ai mis les bonnes volontés à contribution : pour avoir accès aux stars, il faut récolter une brouette d'herbe, le matériel étant bien sûr fourni par nos soins !!! Du coup, tout le monde est ravi !
Aujourd'hui, nous avons reçu la visite amicale de Monsieur Jean Brohier, le fondateur du Haras de Tamerville, père de Denis Brohier, naisseur de Tibet Tame, le père des jumeaux (rassurez-vous, je ne lui ai bien sûr pas demandé de couper une brouette d'herbe !). Monsieur Brohier nous fait régulièrement la gentillesse de venir voir nos chevaux. Ses commentaires sont toujours précieux pour nous, car s'il y a quelqu'un qui sait ce qu'est un cheval, c'est bien lui ! Il partage notre avis sur les jumeaux : Djinna est pour le moment sauvée et il n'y a aucune raison pour qu'elle ne devienne pas un cheval "normal". Elle a un beau modèle, chic, dans le sang et avec une formidable énergie. En revanche, ses commentaires sur Djinno ne me rassurent pas. De fait, Djinno n'arrive pas à remonter la pente, en tout cas, pas suffisamment. Bien qu'il boive régulièrement avec appétit, il est de nouveau faible, son articulation du grasset le fait toujours souffrir et il donne des signes inquiétants de douleur au niveau de la tête. Il n'a pas un bon il. Nous sommes de moins en moins sûrs de pouvoir le sauver, et nous ne voyons pas ce que nous pouvons faire de plus. J'ai déjà vu des poulains en soins intensifs, avec des canules, des tubes et des perfusions partout, lil vide et triste. Nous ne voulons pas de ça pour Djinno.